Retour à la page précédente

Championnat de France de C.O (3-5 mai, Sorèze).

6h30 du matin, toute la petite troupe est devant le gymnase Roger boulin. Constituée de 3 enseignants (M. Klapka, M.Larhantec et Mme Le Louêt) , des 4 orienteurs (Gaël, Lucas, Clément, Chloé), d’une jeune arbitre (Flavie) et de moi-même, le reporter.
Le départ devant s'effectuer à 6h35, il se déroula « bien entendu » 30 min après, dans la joie et la bonne humeur.

Un relai fut mis en place pour conduire le minibus. M. Larhantec commença : une conduite souple et agréable qui faisait frotter délicatement le vent contre la vitre du minibus. Durant le trajet, tout le monde apprit à se connaître doucement mais sûrement.

Le tour de Mme Le Louet arriva, une conduite efficace et précise malgré quelques coups de pression. De nombreuses anecdotes ont été dévoilées par les enseignants, je ne les citerais pas toutes (« Ce qui se passe aux Frances reste aux Frances) mais nous en avons vu de toutes les couleurs : de la prise du crabe aux dents collées à la glue3 et bien entendu d’autres citations fleuries qui nous ont réjouies. Nous nous arrêtons à une aire de repos après Bordeaux pour manger nos sandwichs.
Le tour de M.Klapka arriva. Connu pour sa conduite de sauvage, il ne put s'empêcher de reprendre la direction de Bordeaux en sortant de l'aire de repos. Cela lui a coûté un petit passage au péage pour effectuer son demi-tour, un vrai délice. Après Toulouse, le fameux logiciel « waz » nous permit de découvrir le patrimoine et sa flore en nous perdant dans les profondeurs de cette région. La valeur sûre de l'être humain a été préférée pour reprendre la bonne direction. Le trajet est enfin terminé : nous arrivons au lieu du rendez-vous.

Après avoir confirmé notre participation, nous allons tous à la course d'orientation (CO) d'entraînement. Flavie, pendant ce temps, passa ses épreuves pratiques et théoriques de jeune arbitre. La CO d'entraînement se déroula sous la chaleur, tout le monde mit la main à la pâte. Nous découvrons le merveilleux paysage qui nous est offert ; nous rencontrons aussi ces fameuses charbonnières si précieuses en CO, au vu des marques qu'elles laissent au sol.

La CO d'entraînement terminée et Flavie ayant fini ces épreuves, nous partons manger. Notre belle Bretagne commença déjà à se faire remarquer via les drapeaux que nous brandissons. Des liens se créèrent avec les autres régions, avec les parties de foot jouées juste à côté du lieu du repas.
P
Toutes la petite troupe alla au camping. Rendu sur place, un problème technique apparut : les organisateurs pensaient que nous n’étions que 4. Les mobil-homes ne disposaient pas suffisamment de lits. Ce problème fut réglé rapidement : les 3 filles et Clément allèrent dormir dans leur mobil-home, et les autres chez le propriétaire du camping. Une mauvaise nouvelle qui se transforma en chance : la maison du propriétaire était bien plus agréable qu'un mobil-home. Sans oublier que M. Larhantec et M. Klapka eurent droit à un lit à baldaquin décoré de papillons, pour leur plaisir personnel. Vers 00h00 nous partîmes nous coucher, fatigués par cette première journée.
Le lendemain matin, nous rejoignons la salle du petit déjeuner. Flavie rayonne de fatigue, comme à son habitude le matin.

Après cela, nous passons aux choses sérieuses : direction le lieu du relai par équipe. Nous montons les montagnes grâce à notre bolide de course. Rendu à destination, nous prenons connaissance du magnifique domaine qui nous est proposé et nous installons notre impressionnante tente bretonne.
L’épreuve démarre avec le relai des équipes excellences. Un modèle du genre : les 11 balises furent trouvées en moins de 18 minutes pour les premiers !
Le départ des équipes établissements fut donné peu après. Chloé, notre première orienteuse, évacua rapidement son stress. Elle passa le relai à Lucas en 38’.

Le classement fut affiché relai après relai : Au 1er relai, nous étions 28ème sur 32. Lucas, avec son sens d'orientation infaillible, donna le relai à Gaël en 39 min. Nous passons à la 24ème place.
Gaël, malin comme un lièvre, donna le relai à Clément en un temps record de 28’ pour la petite boucle ! Nous passons 16ème , la remontada est lancée !!

Clément, avec sa foulée légendaire termina sa grande boucle en....51 min. Nous rétrogradons à la 18ème place. Je me fais un petit plaisir de vous dire qu'il a passé 17 min pour trouver la balise 11. Grâce aux PM -postes manquants, c'est-à-dire les balises non trouvées par les autres équipes- nous passons à la 17ème place pour cette première épreuve.

Après cette petite déception et en même temps cette grande satisfaction, nous passons notre après-midi au bord du lac de Saint-Ferréol. De nombreuses activités y étaient prévues : kayak, pétanque, volley, une petite CO et un mini-golf. Un vrai moment de plaisir et de détente sous le soleil !
Les batteries rechargées, nous partons en direction du repas. Les enseignants partagèrent le repas des régions (chaque région apporte quelques spécialités) pendant que nous étions à manger. Un concert fut organisé après le repas pour les élèves. Sur un coup de folie, Clément et moi-même décidons de danser un slow de grande classe. Cela enflamma la salle et toutes les régions se mélangèrent sur le dancefloor, un vrai moment de partage et de joie.
Suite à cette petite soirée, nous allons nous coucher, nous avons bien évidemment eu droit à des anecdotes toutes aussi surprenantes les unes que les autres.
La nuit passa, les batteries se rechargèrent. Direction la 2ème épreuve : la répartition.
Les excellences partirent en premier, avec en moyenne une répartition de 5 min. Ensuite vint le tour des équipes établissements. L'équipe de Lamballe, très concentrée, partit au bout de 4’30’’.
Des groupes se formèrent dans le box d'attente, car il fallait que l'équipe soit au complet pour terminer l'épreuve. Les coureurs allaient dans tous les sens, une vraie fourmilière. Au bout de 30‘ Gaël arriva dans le box. Il reprit son calme, se concentra sur sa carte et repartit chercher une balise oubliée. Nous avions en place la stratégie suivante : retour au box d’attente en cas de difficulté au bout de 35’ pour se faire aider. Les coureurs commencèrent à vraiment remplir le box. L’équipe n’arrivait pas : le stress s'installa. A 40’, Lucas arriva dans le box ; 10’ plus tard, Chloé et Clément arrivèrent ensemble : Clément avait aidé et accompagné Chloé sur le dernier kilomètre. 1 min après, Gaël arriva. Quel grand soulagement ! L'équipe était au complet, ils entamèrent donc le 400m final. Chloé dépourvue de force, se fit tirer par Clément. Lamballe finit 10ème sur 32. Une excellente performance !

Les épreuves finies, les orienteurs allèrent se doucher pendant que nous rangions le matériel. Vint l'heure des résultats : Tout le monde applaudit l’équipe de l'UNSS du Tarn qui avait effectué un travail d'organisation monstrueux. Arrivèrent les résultats des établissements : Lamballe finit 12ème sur 32. Une excellente performance qui révèle le très bon niveau fourni par nos enseignants. Nous prenons le chemin du retour vers 13h. Les heures passèrent, un petit passage au Mc Donald ‘s vers 20h fut particulièrement apprécié. Nous redécouvrions notre bretagne et sa pluie. Vers 00h00, nous arrivons au gymnase. Rempli de fatigue, tout le monde retourna chez lui. Ce championnat de France de CO fut une formidable expérience remplie d'émotions. Je remercie l’Unss du Tarn pour cette magnifique organisation, je remercie également mes professeurs et les participants pour la bonne humeur apportée.

Pour l’équipe, Melvin Le Bellec.

Lire l'article de Ouest-France

Lire l'article du Télégramme

Lire la fiche précédente