Retour à la page précédente

Les 1L ont assisté à la répétition de "La machine à remonter le temps"

Le 21 septembre la classe de 1ère L s’est rendue au Quai des rêves pour assister à la répétition de la pièce de théâtre, « la machine à remonter le temps » jouée pour la première fois devant un public.

Arrivés dans la salle, nous avons vu sur scène un grand tableau sur lequel étaient écrites des formules mathématiques plus compliquées les unes que les autres. Quand toutes les classes ont été installées (il y avait beaucoup de jeunes enfants dans la salle), un comédien est monté sur scène ; il nous a remerciés de notre présence et nous a expliqué que la pièce qui allait être jouée n’était pas une Représentation mais une Présentation. Une sorte de brouillon avant la pièce corrigée et vraiment finie qui sera représentée sur scène dans quelques mois. Nous étions en quelque sorte le public « test ».

L’histoire est celle d’un homme chef d’entreprise avec un côté « savant fou », qui décide de construire un jour une machine qui pourrait voyager dans le futur. Son aventure est racontée par son ami Herber, qui lui voue une admiration sans nom. Pendant que celui-ci parle, l’action est jouée par le deuxième comédien.

L’explorateur décide donc de remonter dans le temps. Il commence doucement, 24 heures, puis 48 heures, puis il ose s’aventurer beaucoup plus loin, dans les années 8000. Il est projeté dans un futur où la ville de Londres s’est transformée en un gigantesque jardin avec une mystérieuse plaque de cuivre scellée au sol. Il rencontre les habitants, de jeunes gens avec un vocabulaire de 200 mots qui passent leurs journées à se baigner et à jouer. Il se trouve que ce peuple est le garde-manger d’affreuses créatures souterraines, les Molok, qui leur procurent des vêtements et des sandales. Herber nous raconte les mésaventures de l’inventeur de la machine et ses découvertes dans ce futur étrange.
L’histoire est captivante, malgré certaines longueurs. La bande son colle bien à l’action, et la chute est plutôt réussie.
A la fin de la présentation, nous avons pu échanger avec le comédien principal, en disant ce qui nous avait plu ou moins plu dans la pièce, de manière à l’aider à peaufiner sa mise en scène. Il nous a expliqué que plusieurs choses allaient être changées, comme le rythme de la bande son qui serait plus rapide. Il nous a également avoué que le trac lui avait fait oublier des parties de son texte, alors qu’il le savait parfaitement lors des répétitions sans public. Enfin, malgré nos désaccords au sein de la classe sur la question des prises de paroles de l’explorateur, nous avons fait quelques suggestions sur ce point.
C’est une histoire originale, que nous avons hâte de voir terminée et corrigée. Une pièce de théâtre que nous conseillons de voir, elle s’adresse à tous les publics.

Yuna Cojean