Retour à la page précédente

A propos des couleurs des couloirs par Valérie Sibiril

Nous vivions dans le beige depuis des années sans même plus percevoir ce que cela avait de déprimant. Puis est arrivé M.Estève...Je pense me souvenir que ça ne faisait pas trois semaines qu'il était dans les murs du lycée quand il m'a entrepris sur l'ambiance colorée des bâtiments.

L'échange se déroula à peu près ainsi :
- « Enfin Madame Sibiril, comment faites-vous pour supporter ça, c'est triste, c'est moche, il faut faire quelque chose ! Il faut qu'on ait envie d'être là, non ? . »
- Évidemment je ne pouvais qu'approuver mais je pensais en mon fort intérieur : « Encore un qui croit qu'il suffit de claquer des doigts pour faire bouger les choses dans cette grande maison...Un peu naïf le nouveau. ».
- « Les profs d'Arts plastiques ça a toujours de bonnes idées, dans mon précèdent établissement votre collègue avait fait un travail formidable. Vous allez réfléchir à quelque chose, vous avez carte blanche, moi je n'y connaît rien. » me dit-il.
- Je pensais : « Il me prend pour Mary Poppins ! S'il croit qu'il suffit de pondre un projet pour avoir de sous...Dire qu'à mon arrivée au lycée, il y a dix ans, on m'avait soumis pour appréciation le plan de la nouvelle salle d'Arts Plastiques qui n'a jamais vu le jour.». Je lui répondis quand même sans conviction: « Bien sûr je vais y réfléchir ». Rien ne pressait en fait...

Voilà l'histoire, c'était mal connaître M.Estève. Il me laissa le répit de quelques batailles syndicales et il revint régulièrement à la charge. Très vite, il obtint le financement pour repeindre quelques salles de classe, mes premières missions ; puis l'atelier soudure de la SEP, le façade du bâtiment des ateliers et enfin le grand chantier des couloirs des niveaux B et C.

Nous avons convenu qu'il fallait éclaircir l'ensemble, caractériser les niveaux tout en s'accordant aux mobiliers existants. J'ai donc opté pour une dominante de vert pour le niveau B en écho au patio qui reprend peu à peu des allures de jardin, et pour une dominante de bleu et d'orange au niveau C pour s'accorder à la fresque « Darwin » qu'avaient réalisé les élèves d'Arts Plastiques il y a déjà 5 ans.

Enfin, puisqu'il m'est donné l'occasion d'écrire ces quelques lignes et que d'aucuns penseront peut-être que je quitte le lycée en voleuse, je tiens à dire tout de même que les 13 années passées si vite au Lycée ont été très importantes et constructives pour moi. Je vous quitte aujourd'hui en vous devant, chers élèves et chers collègues, de formidables souvenirs. Je tourne une page en laissant un peu de moi parmi vous : quelques couleurs sur les murs...

Valérie Sibiril