Retour à la page précédente

Le regard de Léna : « Je suis une goutte de pluie »

Dans notre chronique du samedi, Léna, lycéenne d’Henri-Avril, raconte, avec un brin de poésie, la fin du lycée qui approche.

« Je suis une goutte de pluie tombant d’un nuage. Depuis un moment déjà, j’ai cette impression que je ne peux plus aller contre ma chute. Dans un cocon soyeux, j’ai grandi. Durant seize ans, je suis allé à l’école, au collège, puis au lycée.

Et maintenant que j’arrive au terme de ma scolarité, je me rends compte que je ne pourrai plus jamais faire marche arrière. L’école est finie, l’enfance aussi, une page s’apprête à être tournée, un chapitre touche à sa fin. Je suis une goutte d’eau qui bientôt, sera précipitée dans le vide, vers le sol. Peut-être en chemin, glisserai-je le long d’une feuille, puis, inévitablement, comme tant d’autres avant moi, je finirai à terre.

« Peur de tomber, mais hâte de voler »

Je suis une goutte de pluie, accrochée à un nuage et cette prémonition m’effraie. J’ai peur de tomber, mais hâte de voler. Telle une goutte d’eau, le chemin que nous suivons nous précipite vers une issue implacable. Mais peut-être la perle de rosée fera-t-elle germer une graine, qui deviendra fleur, qui à son tour donnera la vie à une plante, et ainsi elle restera dans l’histoire.

Il reste bien des chapitres encore à parcourir, mais le sentiment de perte est omniprésent. Bientôt, l’accès au pays imaginaire me sera refusé, je ne serai plus capable de croire aux fées et ne pourrai plus me contenter de rêver. Il me faudra rester clouée à terre, sans jamais plus pouvoir voler.

Mais il me reste une chose à laquelle je me retiens. Elle ne prend pas beaucoup de place, mais demande une grande attention. Une libératrice se dissimulant dans la noirceur de l’encre et la blancheur du papier, et qui demeure mon unique moyen de rêver. L’Écriture. »

imageouest-france.fr/bretagne/l...