Retour à la page précédente

VENUE D’UNE COMEDIENNE AU LYCEE

Les élèves de 1ère S1 et 1ère S2 ont eu l’opportunité, ce mardi après-midi, de rencontrer Bérangère Notta, comédienne et membre de la compagnie Vertigo, qui propose une nouvelle mise en scène de la comédie Dom Juan de Molière au « Quai des rêves ».

Cet entretien a été l’occasion de revenir sur les divers intervenants présents de manière générale sur un spectacle, le parcours atypique de la comédienne et a aussi permis d’amorcer une réflexion sur la mise en scène de la pièce, que les élèves verront le 27 mars prochain.

Un bel échange, rythmé par les questions posées par les deux classes.
Voici le témoignage de Morgane en 1S2 :

Bérangère Notta, comédienne, assistante à la mise en scène et co-directrice de la compagnie Vertigo, est venue nous rendre visite le mardi 17 mars 2015. Normalement basé à Rennes, le groupe se trouve à Lamballe pour représenter la pièce Dom Juan de Molière au Quai des rêves, et que nous irons voir le 27 mars. La comédienne nous a d’abord expliqué comment fonctionne la compagnie et de qui et de combien de personnes on a besoin pour monter un spectacle.
Elle nous a ensuite parlé de leur représentation de Dom Juan et j’ai été plutôt surprise d’apprendre que le texte était repris à l’identique de celui de Molière. C’est une pièce à laquelle ils pensaient depuis longtemps et qu’ils ont mis environ un an et demi à préparer et créer. Ils ont été une vingtaine à travailler dessus et sont désormais quinze en tournée, dont huit acteurs. L’actrice nous a confié qu’elle trouvait cette œuvre formidable, à la fois moderne et classique vis-à-vis de la complexité du personnage de dom Juan et que c’était un vrai plaisir de la jouer (plus que de la lire, et après tout, il s’agit de théâtre !) étant donné qu’elle comporte des scènes « support de jeu » (comme celle de la fuite des frères d’Elvire) où la représentation est facile et laisse place à l’imagination et au jeu des acteurs. Mme Notta, qui jour Mathurine, a une version du personnage de Dom Juan qui ne m’avait pas du tout effleurée : d’après elle, l’homme est sincère dans ses sentiments et dans sa façon de tomber amoureux, il est « un grand enfant », et non pas hypocrite ; au contraire, il dénonce l’hypocrisie. Bien que je conserve cette impression d’homme séducteur et manipulateur, mon opinion est désormais partagée et plus ouverte sur ce personnage.
J’ai beaucoup aimé cette rencontre (l’heure est passée très vite !). Il est toujours intéressant d’avoir l’avis de ceux qui ne se contentent pas de lire la pièce mais de la jouer, car ils se transforment en quelque sorte en ces personnages que nous voyons évoluer. Ils vivent la scène « de l’intérieur ». j’ai trouvé Bérangère Notta très à l’aise et très impliquée dans son travail et dans sa passion (elle était ingénieure avant de devenir comédienne à part entière). Sa manière de voir Dom Juan m’a beaucoup affecté et je me suis bien rendu compte que chacun a sa façon de penser, mais que ça n’empêche personne d’avoir raison, au moins un tout petit peu.
Il est en tout cas certain que par sa vivacité et son enthousiasme, la comédienne m’a donné très envie de voir la pièce .