Retour à la page précédente

Le voile se lève sur Marcel Dirou, peintre carantécois (OF)

En août, Hervé Le Roch proposait une exposition des oeuvres de Marcel Dirou. Depuis, il a avancé dans ses projets et dans son savoir sur ce mystérieux personnage dont il possède 2 500 toiles (Ouest-France des 7 et 20 août).

Des oeuvres et un mystère

Le découvreur savait que Marcel Dirou peignait dans le plus grand secret. Professeur de lettres classiques, il a enseigné près de trente ans au lycée Henri-Avril, à Lamballe. Aucun de ses collègues n'avait eu vent de ses activités artistiques. Marcel Dirou est décédé en 2009, dans la maison familiale à Carantec. Son père, Jean-Louis Dirou, secrétaire de mairie à Carantec, est mort en camp de concentration. Une rue porte son nom pour faits de résistance.

A lire sur le site de Ouest France