Retour à la page précédente

320 lycéens ont planché sur le bac de philo (article OF)

"Les candidats ont « philosophé » lundi dans les lycées Henri-Avril et Saint-Joseph. Réactions à la sortie de la première épreuve du bac général.
11 h 30. Les étudiants sortent un à un de la première épreuve du baccalauréat, après avoir planché toute la matinée. « Serions-nous plus libres sans l'État ? », « Toute croyance est-elle contraire à la raison ? », « Que gagne-t-on en travaillant ? », ou encore « Peut-il exister des désirs naturels ? », les lycéens ont eu à choisir parmi des sujets divers évoquant le travail ou le désir notamment." (..)

"Les étudiants étaient tous d'accord pour dire qu'après une seule année d'enseignement, il est difficile « d'avoir une réflexion philosophique ». Pour Théo, en ES à Henri-Avril, l'épreuve « n'est pas une réflexion, car on ne dit pas ce que l'on pense mais plus ce que les auteurs pensent. » Il a choisi de son côté de commenter l'extrait d'un texte de Berkeley, De l'obéissance passive.
Les thèmes proposés étaient abordables selon Guy L'haridon, professeur de philosophie à Henri-Avril. « Les étudiants ont vraiment eu la possibilité de s'appuyer sur le cours. »
L'enseignant rassure. Il estime que cette année, « aucun étudiant ne devait être condamné à la page blanche. »"
L'ensemble de l'article