Retour à la page précédente

Après les attentats de janvier, Léna a pris la plume (OF)

À 18 ans, l'élève de terminale littéraire a répondu à l'appel du Printemps des poètes lancé au lycée Henri-Avril. À travers ses slams rythmés et engagés, Léna Larvol dénonce « les clichés et les injustices ».

« Mercredi 7 janvier, Horreur devant la télé, Attentat terroriste, Contre des journalistes, Contre des dessinateurs, Qui vivaient avec la peur. »

C'est le début du dernier slam « Où est Charlie ? » écrit par Léna Larvol, tout juste 18 ans. L'élève de terminale littéraire a répondu à l'appel du Printemps des poètes, lancé par Alain Le Flohic, documentaliste au lycée Henri-Avril, sur la page Facebook de l'établissement.

L'inspiration a spontanément jailli chez Léna. D'un coup. « Ça venait le matin quand je me réveillais », jette la jeune fille « assez féministe, assez engagée » par nature. Il lui a seulement fallu trois jours pour écrire ses trois slams, un jour pour chaque. Une phrase, un mot, une rime et c'est aussitôt enregistré dans le mémo de son téléphone portable. C'est sa manière d'écrire. Brute et forte à la fois.

La suite sur le site de Ouest France