Retour à la page précédente

Championnat de France de course d'orientation

Les Eyzies, pas si easy!

Mardi 15 mai, 8h départ prévu pour les championnats de France de course d’orientation. Malgré une petite erreur de carte l’équipe n°1 du lycée Henri Avril avait décroché la première place à la compétition académique remportant ainsi le droit de faire un voyage de 3 jours dans la petite ville des Eyzies en Auvergne pour affronter des équipes d’orienteurs venues de toute la France. Etaient du voyage 3 professeurs : Aurélien Klapka et Alexandre Larhantec professeurs d’EPS responsables de la course d’orientation au lycée ainsi que Alan Augel professeur de mathématiques très investi dans cette activité sportive. L’équipe était composée de Lucas Tohier; Cloé Pinochet ; Alexis Gouranton et Gaël Lesage-Garnier. Devaient les accompagner une jeune arbitre : Flavie Lefèvre et une jeune reporter : Awen le Graët. Cependant, suite à un problème de santé, Flavie n’a pas pu se présenter au départ. Le jeune arbitre étant obligatoire elle a été remplacée le matin même, en urgence, par Awen qui a donc laissé de côté sa fonction de reporter pour permettre à l’équipe de concourir.

Une fois passée cette péripétie la petite troupe a pu prendre le chemin de la compétition. Le trajet s’est déroulé sans encombres et dans la bonne humeur générale. Dans les dernières heures de routes, Mr Klapka eut l’idée d’instaurer un jeu entre les passagers. Il donna un bracelet à chacun et quiconque lançait une pique à un autre devait changer son bracelet de poignet. Le but du jeu étant donc de garder le bracelet au même poignet le plus longtemps possible. De savoir qui fut le gagnant n’est pas intéressant, tout ce que nous pouvons dire c’est que le bracelet de Mr Klapka était plus usé que ceux des autres.

Arrivés aux Eyzies, nous avons effectué les quelques formalités de l’accueil puis l’équipe et les professeurs ont été dirigés vers le site d’entraînement pendant que Awen rejoignait les autres arbitres pour passer ses premières épreuves. Pour avoir sa validation nationale elle avait quatre tests à passer. Une épreuve théorique portant sur le règlement et la légende internationale ; un « vrai-faux-manquant » ; une pose de balises et une évaluation dans son rôle d’arbitre durant la compétition. Après l’entraînement et le repas a eu lieu une réunion concernant l’organisation de la compétition, puis est venue l’heure de gagner nos logements respectifs afin de profiter d’une bonne nuit de sommeil en prévision des émotions à venir.

Le lendemain réveillé de bonne heure voire de très bonne heure pour Awen qui devait passer son épreuve de pose, nous nous sommes rendus sur le lieu de la compétition. Y arriver consistait déjà une épreuve puisque cette dernière se déroulait sur ce que nous, Bretons, pourrions qualifier sans prétention de montagne. En première épreuve nous avions un relais à effectuer. À tour de rôle, chacun des membres de l’équipe avait un parcours individuel à faire. Ce fut une course peuplée d’émotions vives en particulier pour ceux qui restaient à attendre le passage du relayeur. II y avait de longs moments d’angoisse tant que le coureur n’était pas passé, suivis de soulagement lorsque le numéro de dossard 225 faisait son apparition au bout de l’allée spectacle. Partis de la 24ᵉ place après le premier relais, nous sommes remontés en 12e position à la fin de l’épreuve. Avoir fait une telle remontée en trouvant toutes les balises constituait déjà une victoire pour notre équipe d’orienteurs.

L’après midi détente qui suivit était donc bien méritée. La visite de la grotte de Lascaux n’ayant pas motivé énormément le groupe, c’est la visite de la ville de Sarlat qui a été retenue. Tout le mode a donc pu profiter de la qualité de la ville ainsi que de celle de la glace prise en terrasse de la place centrale. Arrivé au camping, la convivialité était toujours de mise avec le traditionnel pot des régions pour les enseignants et de multiples activités ludiques proposées aux élèves. Cependant la soirée ne s’éternisa pas, car la compétition était encore loin d’être finie.

Le jeudi matin a eu lieu l’épreuve du réseau, autrement appelée répartition. Chaque équipe se voyait attribuée d’un nombre de balises identique et devait le répartir entre tous les orienteurs de manière à ce que tous fassent un temps le plus proche possible. L’équipe doit être au complet pour pouvoir franchir l’arrivée. La carte était de nouveau d’un niveau élevé avec un dénivelé supérieur à celui de la veille. Malgré cela notre équipe ne s’en tira pas trop mal en restant au même niveau que la veille arrivant en 12ème position.

Eut ensuite lieu la remise des prix et le classement final. Notre objectif avant la compétition était de finir dans le top 10. Le classement était annoncé à l’oral de la dernière place vers la première au fur et à mesure que les équipes étaient appelés la tension augmentait au sein de notre groupe car c’était un pas de plus vers l’objectif fixé. Finalement ce fut la dixième place qui nous fut attribuée, et comble du succès Awen fut parmi les arbitres à avoir validé leur niveau national ! Nous pouvons donc considérer ces championnats comme grandement réussis et espérons y retourner l’an prochain en réalisant une autre belle performance !

                                            Gaël Lesage Garnier