Retour à la page précédente

« Le climat et ses changements ? un retour vers le futur » conférence de Mr Labeyrie

Laurent Labeyrie( imageiuf.amue.fr/author/lla... ) , océanographe, expert au GIEC est intervenu devant les trois terminales S du lycée, le vendredi 14 octobre 2011, dans le cadre de la fête des sciences.

Denis Rault a fait un "résumé" de cette intervention très riche.

Monsieur Labeyrie propose de traiter successivement les points suivants (après avoir pris connaissances des questions que les élèves de TS2 ont formulées) :
- Mieux expliquer les causes du changement climatique.
- La polémique concernant le réchauffement climatique.
- Les conséquences envisageables du changement climatique.
- Réponses aux questions nouvelles.

1) Les paramètres qui déterminent la température sur la planète et leurs variations :
- le flux solaire : 1470 W/m2
- l'insolation qui varie selon la latitude.
- Le rayonnement infra rouge émis par la Terre réchauffée.
- Les effets de l'augmentation de la concentration en CO2 et de la vapeur d'eau sur l'amplitude de l'effet de serre.

2) Le réchauffement climatique est réel :
Environ 1°C en 1 siècle pour l'océan, en Bretagne + 1,5 °C. La difficulté est liée à la mise au point de modèles.

3) La mer ne monte pas de façon uniforme :
Les marégraphes et les satellites permettent de suivre l'évolution du niveau marin : + 20 cm à Brest, + 40 cm à New York en 1 siècle.
Actuellement, dans l'ouest du Pacifique c'est + 14 mm par an, en Bretagne + 4 à 5 mm par an : il y a une dilatation différentielle liée à la circulation atmosphérique. Pour une augmentation de température de 1 °C affectant les 800 premiers mètres de l'océan, c'est une augmentation de 20 cm du niveau moyen des océans (? Lm = a . L0.?t avec a le coefficient de dilatation thermique de l'eau = 2.6 10-4 /°C, L0 = 800 m et ? t = 1°C )
Pour des périodes plus anciennes (étude sur les 2 derniers millénaires), l'étude des restes de végétaux des marais côtiers montre une alternance de végétation d'eau douce et d'eau salée.
A l'échelle des 50 dernières années, la montée du niveau de la mer est surtout liée à son réchauffement, le phénomène risque de s'amplifier puisque la fonte des calottes de glaces polaires commence.

4) La polémique :
Elle est surtout fondée sur des incertitudes liées aux méthodes de mesures :
- de la température des océans (eau de surface et eaux profondes)
- de la variabilité du flux solaire cyclique (Autrefois les Chinois déterminaient le nombre de taches solaires?), actuellement on montre que toutes les variations de l'activité solaire n'ont pas de répercussions sur la température.
Avant la révolution industrielle, les variations solaires sont déterminantes mais il semble que l'activité volcanique puisse entraîner des baisses de températures de l'ordre de 1 à 2 °C sur un laps de temps court.