Retour à la page précédente

Le 27 janvier, les cordées de la réussite s'en sont allées à l'université de Rennes 2. (Par Léna)

Le 27 janvier Léna (1L) a participé à la première journée "des cordées de la réussite" à Beaulieu (Université Rennes 1). Elle nous raconte sa journée..

8H00: rendez-vous dans le hall d'entrée du lycée. Le temps d'attendre les quelques retardataires, de passer quelques coups de téléphone pour savoir qui a eu une panne d'oreiller et nous voilà partis pour un trajet d'une heure et demi en direction de Rennes.

9H30: Semi-endormis par les cahotements du car, nous arrivons à Rennes. Premier arrêt, Beaulieu. Pour les littéraires dont je fais partie, on y étudie l'histoire et le droit. Mais je ne m'arrête pas et continue ma route jusqu'à Hoche. Ma propre journée, je la passerai avec une bande d'apprentis philosophes, seuls littéraires égarés dans un univers de scientifiques. Nous descendons du car, et patientons environ une demi-heure avant qu'un étrange attroupement se forme devant la porte de l'un des bâtiments. Il s'agit d'un ensemble d'élèves venant de toute la région, qui comme nous s'apprêtent à passer une journée sous la tutelle d'étudiants. Puis nous avons rencontré nos ''précepteurs'' du jour, récupéré nos tickets repas, et la journée a vraiment commencé.

10H30: Les universitaires nous expliquent notre journée. Au programme: deux heures de philosophie latine, repas, cafét' et centre sportif. Durant les deux heurs du cours de philosophie latine, nous avons droit à un exposé sur Sènèque. Nous avons le luxe de pouvoir observer nos tuteurs en pleine prise de notes, le stylo plus rapide que l'ombre car ce n'est pas de la dictée. Les cours de philosophie à Rennes 2 ont une particularité non négligeable: les élèves sont en très petit nombre par rapport aux autres filières. Cela permet d'avoir un professeur plus disponible et des cours plus conviviaux.

12H15: Sortie de cours. Nos ventres grondants suivent le fleuve massif d'étudiants qui viennent se déverser dans le restaurant universitaire. Au menu: FRITES! De quoi nous changer du self du lycée où l'on nous en sert tout les mercredis.

13H30: Après le repas, le café! Nos guides sont un peu moins scolaires et un peu plus humains. Le temps de l'interview est venu, la poignée de lycéens de différentes écoles que nous sommes a littéralement noyés nos bons samaritains sous des trombes de questions. Ils nous ont répondu très aimablement et avec une patience de Bouddha. Ils nous ont également présenté sommairement le campus lors d'une petite promenade qui nous mena jusqu'au diapason.

14H30: Au centre sportif, nous avons continué à discuter (pas forcément que de l'université par ailleurs) et nous sommes restés à nous relaxer jusqu'à l'heure du départ.

Remerciements à nos guides de ce jour là et à leur patience ainsi qu'aux organisateurs de cette sortie qui nous à permis d'avoir un aperçu de l'une des voix que l'avenir peut nous offrir.