Une ville à part

Une ville à part

La valise

Avignon… un nom qui sent le soleil, le ciel bleu, la nostalgie d’un moment à part. Depuis les quelques mois passés, depuis ces quelques jours là bas, souvent je me demande, « Tout cela était-il vrai ? »

Sortie du car, ta valise à la main sur le parking du lycée à Lamballe, tu montes dans la voiture. Puis tu en sors, tu montes dans ta chambre, tu t’asseois par terre contre cette valise et tu regardes la pluie tomber à travers les carreaux. « Et voilà ».

Tu as des milliers de choses dans la tête, tu essayes de recomposer les morceaux, de les remettre en ordre, mais tu n’y arrives pas… tellement de bruits, de noms, d’odeurs, de sensations, d’images en même temps… Tu ne saurais pas mettre de mots sur ce que tu ressens. Tu es sonnée, le cœur pincé. C’est comme se réveiller beaucoup trop tôt au milieu d’un rêve merveilleux… Sauf que ce rêve, c’est une réalité…
La suite de l'article imagelyceens-bretons-en-avignon-2012.ac-rennes.fr/spip.php?a...

CEMEA et accueil à Avignon

CEMEA et accueil à Avignon

Nous étions hébergés dans le lycée Aubanel au coeur de la ville. Ce qui était très pratique car nous pouvions nous rendre rapidement et à pied aux spectacles et nous étions ainsi imprégnés de l’ambiance avignonnaise avec ses spectacles de rue, ses affiches partout sur les murs, ses habitants...

Nous étions accueillis par le CEMEA dont les animatrices étaient Blandine, Pauline, Justine, les deux Laurence, Annie et Emilie. Ce sont des personnes dynamiques, drôles et attachantes qu’il fut difficile de quitter à la fin de notre séjour.
La suite de l'article imagelyceens-bretons-en-avignon-2012.ac-rennes.fr/spip.php?a...

Avignon, une expérience à part entière !

Avignon, une expérience à part entière !

Une sacrée équipe dès le départ

Dès notre arrivée à Avignon le 14 juillet, nous avons compris que nous allions vivre quelque chose de spécial. Le soleil et la chaleur estivale donnaient déjà un petit quelque chose bien unique à l’expérience. Lors de notre première traversée dans Avignon, nous sommes tombés la tête la première dans un univers totalement différent de ce que nous connaissions. Nous n’en avons pas cru nos yeux. Les murs étaient entièrement placardés avec des affiches de toutes les couleurs, à chaque coin de rue on pouvait entendre la musique d’un spectacle de rue ou parler avec des acteurs costumés qui vendaient leur spectacle. La bonne humeur régnait dans la ville et était contagieuse.
La suite de l'article imagelyceens-bretons-en-avignon-2012.ac-rennes.fr/spip.php?a...

Antigone

Antigone

Lors d’une promenade dans la joyeuse ville d’Avignon, je suis accostée par deux femmes, ce sont la réalisatrice de la pièce d’Antigone et.. Antigone elle même ! Elles cherchaient des spectateurs pour leurs représentations du soir ! Fan d’Antigone, et le prospectus m’intriguant, je m’empresse de réserver des places pour moi et les accompagnateurs !

La suite de l'article imagelyceens-bretons-en-avignon-2012.ac-rennes.fr/spip.php?a...

Aladin et la lampe magique

Aladin et la lampe magique

Aladin... Que dire.. Depuis des années, je suis folle amoureuse d’Aladin.

Et, que vois-je sur la programmation ? « Aladin et la lampe merveilleuse » Arrivées sur place, avec Elena nous nous empressâmes d’aller acheter les places. Mardi 16 juillet, 12h, nous étions toutes les cinq devant les portes. Après nous être placées, le spectacle commençât. Aladin ( incarné par l’humoriste Riyad Bassim ) entra sur scène, et en quelques minutes tout devint magique ! Aladin rencontre Jasmine, la rencontre est très fleur bleue et avec des musiques tel que dirty dancing (qui rappelaient pour les plus grands, des souvenirs) et des danses très acrobatiques ! Le génie arrivé, cela devint encore plus spectaculaire, On se rend compte alors que le génie et Aladin sont des danseurs Hip hop ! Le spectacle est constamment entrecoupé de danses et de tours de magie impressionnants. Il y a également des jeux de lumières avec, par exemple, des lasers rouges entre Aladin et le magicien. Sans oublier la mythique chanson du « rêve bleu » !
La suite de l'article imagelyceens-bretons-en-avignon-2012.ac-rennes.fr/spip.php?a...

Les quatre danseurs fantastiques

Les quatre danseurs fantastiques

D’abord j’ai été attirée par la nature du spectacle : la danse hip hop. J’en fais personnellement et j’en suis passionnée, donc voir des professionnels et rentrer en contact avec eux fût pour moi une expérience incroyable !

Au début je voyais leurs nombreuses prestations dans les rues d’Avignon puis j’ai assisté au VRAI spectacle. Et là… j’ai été scotchée. Oui, oui c’est le mot ! je me suis moi-même surprise à être comme une petite enfant , sautillant sur mon siège, criant de tout mon cœur, les larmes aux yeux, le sourire jusqu’aux oreilles en chantant toutes les chansons. Je me croyais dans un film ! Des artistes bourrés de talent et très comiques en plus. Je me demandais comment ils allaient faire pour passer une histoire à travers leur danse. Et bien j’ai été bluffée !

La suite de l'article imagelyceens-bretons-en-avignon-2012.ac-rennes.fr/spip.php?a...

Puz/zle : un des spectacles du in que nous avons vu

Puz/zle : un des spectacles du in que nous avons vu

Mardi 17 juillet, à la veille de notre départ d’Avignon, nous avons assisté à la représentation de Puz/zle, une création du talentueux Sidi Larbi Cherkaoui, né à Anvers le 10 mars 1976. Le nom de famille de ce chorégraphe belge et marocain signifie « homme de l’est », soit en anglais « Eastman » : le nom de sa nouvelle compagnie depuis 2010 qui lui a dès lors permis de produire ses propres spectacles.

Puz/zle est un spectacle d’1h30 créé en 2012 qui réunit à la fois l’art de la danse et du théâtre : cette association a permis d’obtenir ce spectacle vivant hors du commun. Un spectacle rendu terriblement vivant par le travail méticuleux de Sidi Larbi Cherkaoui, mais aussi par la persévérance et la présence des danseurs : Navala Chaudhari, Leif Federico Firnhaber, Damien Fournier, Ben Fury, Louise Michel Jackson, Kazutomi Kozuki, Sang-Hun Lee, Valgerdur Rúnarsdóttir, Elie Tass, Michael Watts. On peut égalemment les qualifier de danseurs-acrobates tant leurs mouvements sont à la fois précis et souples. Au travers de leur danse, on peut observer et sentir ce qui unit les hommes, et ce qui les désunit parfois. Les relations humaines se retrouvent au cœur de ce spectacle, en effet, comment trouver sa place dans un ensemble ? Ce type de question correspond tout à fait à l’atmosphère qui se dégage du Puz /zle.
La suite de l'article imagelyceens-bretons-en-avignon-2012.ac-rennes.fr/spip.php?a...

JEANNE LAURENT, UNE BRETONNE EN AVIGNON

JEANNE LAURENT, UNE BRETONNE EN AVIGNON

Fille d’agriculteurs bretons, Jeanne Laurent est née à Cast (Finistère) en 1902. Après ses études à l’Ecole nationale des Chartes, de 1930 à 1939, elle travaille à l’Education nationale et à la Commission nationale des monuments historiques. Sous l’Occupation, elle participe à la Résistance auprès de Germaine Tillion.

En 1946 elle est nommée sous-directrice des spectacles et de la musique à la direction des Arts et Lettres par Jacques Jaujard. A ce poste, elle développe ce qui est à ses yeux le seul moyen de promouvoir le théâtre et la culture en France : la décentralisation. Paradoxe, elle-mène son combat du centre même de l’Etat.

Elle participe à l’essor du Théâtre national (TNP) et crée les premiers centres dramatiques nationaux. Colmar, 1948, Rennes, 1949… Elle crée une subvention à la première pièce pour encourager les jeunes compagnies.

En 1947, à l’appel du poète René Char, Jean Vilar lance l’aventure théâtrale et culturelle d’Avignon. Consciente de l’importance capitale du projet qui va dans le sens de son combat politique et culturel, Jeanne Laurent le conforte dans son poste de directeur du Festival d’Avignon…

Amie d’hommes de théâtre comme Charles Dullin ou Antoine Vitez, que reste-t-il de l’action de Jeanne Laurent ? Avignon et le Festival conduit de main de maître par Vilar, mais aussi comme le fait remarquer Robert Abirached « la décentralisation elle-même (…) les collectivités territoriales dépensent désormais plus d’argent que l’Etat en matière culturelle (…). Le grain semé par Jeanne Laurent a superbement germé ».

Les Premières L du Lycée Henri Avril de Lamballe

Bibliographie :
Marion Denizot, Jeanne Laurent ; ed. La Documentation française, 2005
Voir : Avignon, « Espace Jeanne Laurent », centre de conférences et manifestations culturelles et économiques. Les quatre grandes salles portent les noms de Prince de Hombourg, Lorenzaccio, Dom Juan et Hamlet.