Retour à la page précédente

« Il n’y a pas deux conduites avec la vie : ou on la rêve ou on l’accomplit. », par Clémentine

Un aphorisme qui pourrait aussi s’appliquer à notre expérience du théâtre…

Vendredi 3 avril était donc notre deuxième jour de théâtre en résidence au Quai des rêves. Nous avons entamé notre journée à 9 heures par quelques exercices de respiration sur la plateau, sous l’œil d’un photographe, avant de nous séparer, comme la veille, en deux groupes, avec nos metteurs en scène. Le groupe de Zouliha a de nouveau répété pendant une heure dans la salle Isadora Duncan et pendant ce temps, le groupe de Christophe a continué à jouer sur le plateau. Nous avons commencé avec quatre de mes camarades, par répéter le fragment 128 des Feuillets d’Hypnos, que nous devrons dire sous forme de récit choral, au micro. Il s’agit d’un fragment où Char raconte, depuis sa cachette, que les allemands sont à ses trousses et sèment la terreur dans le village pour le débusquer.

La suite sur le blog des 1ièresL