Retour à la page précédente

Piers Faccini, le gentleman mélomane (OF)

Le regard de Louna. La lycéenne, en terminale ES à Henri-Avril, raconte l'une de ses rencontres musicales.

Lors du festival Sons d'Automne, Piers Faccini s'est produit à Quessoy, à l'occasion de la sortie de son cinquième album, Between dogs and wolves. Une guitare, un percussionniste, une voix de velours. Le concert s'ouvre sur « des chansons pour le lundi ou le mardi », dit-il avec un air rieur.

Un univers magique

Né d'une mère anglaise, d'un père italien et arrivé en France à 5 ans, ce virtuose nous envoûte tour à tour dans ces trois langues, mais aussi en créole, lors d'un hommage au Réunionnais Alain Peters. Arrivent « les chansons du samedi soir » : les corps dansent, les yeux se ferment, on chante : « A storm is going to come... ». Mais c'est déjà la fin et nous devons quitter cet univers intimiste et magique.

La suite sur le site de Ouest France