Retour à la page précédente

Le projet Bobital c'est surtout des rencontres

La programmation du festival de Bobital commence à être révélée. Comme ces deux dernières années, une équipe du lycée y sera bénévole. Ils y retrouveront leurs amis de l'ADAPEI. Des liens qui se nouent année après année.

Lisa a eu envie de raconter la journée du 6 décembre à Dinan où un petit groupe de lycéens accompagnés d'adultes du lycée ont participé au téléthon et ont pu mieux connaître nos partenaires de l'ADAPEI.

"C’est en ce samedi 06 décembre 2014 que je me suis rendue à Dinan, plus précisément au foyer « La Courtine » des Pifaudais (qui accueille des adultes en situation de handicap) pour du bénévolat au Téléthon. Une brève présentation est effectuée puis le dialogue s’installe facilement entre les résidents et moi, dès 10h30 nous partons place Duclos. Le stand est en cours d’installation et c’est donc activement que nous contribuons au maximum de nos capacités. La vente des pains au chocolat, croissants, quatre-quarts et gâteau au chocolat commence tout juste lorsque le reste de l’équipe du lycée Henri Avril arrive. C’est dans la bonne humeur que les petites équipes se créent pour arpenter les rues de Dinan en appelant à la générosité des commerçants et des passants.

Certains groupes étaient missionnés pour vendre des trombones à un euro les dix, celles-ci une fois vendues étaient assemblées bout-à-bout dans un objectif : faire une « chaîne de l’Espoir » plus longue que celle de l’année dernière (c’est-à-dire un record de quarante-six mètres de trombones à battre!). Tandis que, Bernard et moi partons à l’aventure dans les rues de Dinan pour vendre les viennoiseries confectionnées par l’Esat&co. Ce n’est qu’à 13h que nous regagnons la place Duclos et retrouvons les autres, chacun fier des bénéfices réalisés en faveur du téléthon. Derrière le stand de vin chaud et de crêpes se trouve Pierre Henri qui s’occupe humblement des galettes-saucisses, celui-ci même, quelques semaines plus tôt, était invité à la télévision sur le plateau de « C à vous », en direct, pour nous parler de son concours de restauration qu’il a brillamment remporté et qui lui permettra par la suite d’aller cuisiner dans le palais de l’Elysée ! Nous finissons de manger en vitesse pour ensuite aller à « La Courtine » prendre un café et visiter les studios de Bernard et Chantal qu’ils avaient nettoyés et rangés pour notre venue.

Un peu plus tard, c’est rassasiés que nous regagnons le stand et poursuivons nos activités semblables à celles du matin avec parfois un binôme différent. Nous constatons avec joie en fin d’après-midi que la longueur de la « Chaîne de l’Espoir » est égale à celle de l’année dernière, alors sans relâche nous interpellons les passants pour récolter suffisamment de trombones et enfin dépasser ces 46 mètres. Grâce à la motivation et au dévouement collectifs, nous atteignons les 53 mètres. Belle victoire pour les bénévoles et le Téléthon.

Vers 18h, le verdict tombe enfin, acclamé par des cris de joie : la somme d’argent récoltée est supérieure à celle de l’année dernière. Nous emballons les dernières galettes saucisse et ce n’est qu’après le démontage que je regagne le foyer. Sabine, Bernard et Chantal me transmettent leurs impressions de la journée après avoir visionné les photos tous ensemble, la journée Téléthon s’achève pour moi par un repas très chaleureux en compagnie du Groupe Accueil avec, en souvenir, une figurine offerte par l’amusant personnage qu’est Bernard."