Retour à la page précédente

« Le système alimentaire doit se reconstruire » (Louna) dans OF

Le regard de Louna. La lycéenne, en terminale ES à Henri-Avril, parle d'alimentation au niveau mondial. Un produit qui doit nourrir les hommes.

Dans le cadre du festival Alimenterre, Daouda Diane, docteur sénégalais en sociologie rurale, est intervenu au lycée, afin d'aborder la question de la souveraineté alimentaire. Beaucoup d'humour, d'humilité, de prestance, de savoir et de convictions. Un homme qui en impose. La conférence s'ouvre avec le film de Marie-Monique Robin, Les déportés du libre-échange. Il tire le bilan de l'instauration de l'Alena - zone de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique - le 1er janvier 1994.

« La malnutrition progresse »

L'Alena devait apporter prospérité et bien-être. Mais au Mexique, la concurrence des produits agricoles subventionnés américains a fait déserter trois millions de producteurs des campagnes vers les bidonvilles ou vers l'immigration clandestine aux États-Unis, pour travailler dans des conditions très dures sans aucun droit et pour un salaire de misère. On assiste ainsi à la progression de la malnutrition et de la pauvreté. Daouda Diane nous a rappelé que la situation est similaire dans d'autres coins du globe, comme entre le Sénégal et l'Union européenne.

La suite sur le site de Ouest France